Photos du site Ab Development :
Les photos du site Ab Development ne sont pas retouchées afin d'eviter de surdimensionner des pièces ou de donner une impression faussée a nos nombreux visiteurs quotidiens sur notre site.
Informations:
Certains biens ne figurent pas sur le site à la demande des propriétaires, ne souhaitant pas diffuser leur propriété sur internet.
L'agence Ab development Marrakech est spécialisée pour accompagner les clients le plus éxigeants dans leurs acquisitions.
                                                                                                                                                              www.agence-immobiliere-marrakech.fr



Article Yabiladi publié le 06.10.2016
Acheter un riad à Marrakech pour en faire une maison d’hôtes ? En voilà un projet alléchant. D’autant que cette reconversion, à laquelle adhèrent de plus en plus d’expatriés, français notamment, s’est muée en une «véritable tendance», d’après Abde, Ab Development agence immobilière Marrakech  spécialisé dans l’immobilier de luxe dans la ville ocre. Détails



Personne ou presque ne prétendra le contraire : Marrakech compte les plus beaux riads du monde ; pour le commun des mortels, un petit tour sur «Google image» suffit d’ailleurs à s’en convaincre. Pour les autres, la bagatelle n’est qu’un «petit prix à payer pour le bonheur». Dominique Strauss-Kahn, Bernard Henri-Lévy et Arielle Dombasle, Alain Delon et Mireille Darc, ou encore le très controversé et inséparable «tandem» Patrick et Isabelle Balkany : nombreux sont les acteurs politiques, médiatiques et artistiques, de France et d’ailleurs, à se délecter des privilèges qu’offrent ces perles d’architecture, où le luxe se lit sur les fresques mauresques et les céramiques empruntées à l’art islamique, les alcôves cosy bordées de somptueux bassins. Une beauté architecturale qui crève le plafond, pour laquelle certains «Monsieur et Madame tout-le-monde» seraient bien tentés de casser la tirelire.
La tendance des riads en maison d’hôtes
Première chose à savoir pour les plus téméraires : il existe deux grands types de riad en médina, le riad habitation et le riad «classé» maison d’hôtes, d’après le blog spécialisé dans l’immobilier de prestige et l’expatriation Viaprestige. Le riad habitation sera la demeure familiale par excellence, la résidence secondaire à Marrakech pour des séjours entre amis, ou encore le bien idéal pour des locations saisonnières durant l’année. Le riad maison d’hôtes doit quant à lui être «classé» en première ou deuxième catégorie en fonction de son standing. Il doit surtout disposer de l’intégralité des documents juridiques : le titre foncier, le permis d’habiter (ou certificat de conformité) et l’agrément «maison d’hôtes», qui autorise l’exploitation du bien en chambres d’hôtes.
Cette option est d’ailleurs la «véritable tendance du moment», remarque Abderrahim Bouakyoud, de l’agence AB Développement spécialisée dans l’immobilier de luxe dans la ville ocre, contacté par Yabiladi. «Les riads sous forme de maison d’hôtes sont en plein essor. Beaucoup d’expatriés s’y mettent. J’en vois un paquet, surtout aux alentours de Marrakech, sur une zone de 10, 15, 20 kilomètres. Des endroits calmes, loin du bruit et du tumulte marrakchi. En plus, les terrains sont beaucoup plus vastes. Du coup, les contraintes liées au manque d’espace, comme ça peut être le cas dans la médina, n’ont plus lieu d’être», relève l’agent immobilier. Montant de ces bijoux ? De 160 000 jusqu’à 2 millions d’euros. Ce dernier de préciser : «Pour 160 000 euros, on peut s’attendre à une superficie de 80 mètres carrés et 2-3 chambres environ. Pour 2 millions, par exemple, comptez 5 à 15 chambres. Ca peut aller de 8 à 250 euros la nuit».
«Tabula rasa»
Passés les chiffres, le choix de l’acquéreur peut éventuellement se porter sur un riad rénové : ses murs sont intacts, à l’instar des aménagements intérieurs, de la plomberie, de l’électricité et de l’installation des climatisations, effectués conformément aux «règles de l’art». Bien sûr, une visite sur place s’impose pour constater la qualité des travaux. D’autres bâtiments ont quant à eux fait «tabula rasa» : tout a été rasé et entièrement reconstruit sur la base de nouvelles fondations. «Bien souvent, on reconnaît le riad reconstruit en montant les escaliers : toutes les marches sont de hauteur égale», écrit Viaprestige.
Des critères auxquels s’ajoutent les principales motivations d’achat des futurs propriétaires : la superficie du patio, la situation du riad dans la médina (ou à l'extérieur de Marrakech), son accès et sa proximité avec un parking, son potentiel de développement (pour une maison d’hôtes), son potentiel de chiffre additionnel (hammam, salle de massage, capacité d’accueil du restaurant, piscine), sa terrasse et son panorama - certains riads disposent en effet d’une vue magnifique sur l’Atlas ou la Koutoubia. De quoi s’offrir un coin de paradis le temps d’un week-end. Ou à vie.

https://www.yabiladi.com/articles/details/47515/marrakech-riads-reconvertis-maison-d-hotes.html

Plus...

Morocco Mall

Morocco Mall est l’un des plus grand complexe d’afrique, il s’étend sur 10 hectare, 250 000 m² de surface construite ,70 000 m² de surface commerciale sur trois niveaux, 350 espaces de vente tout cela avec 2 milliards de dirhams d’investisement . La méga réalisation mixe shopping loisirs et restauration dans un concept architecturale innovant basé sur des lignes fluides inspirées sur un environnement marin et baigné de lumières naturelles.

un rève qui devient réalité.

Ce gigantesque projet a nécéssité quatre années de travail acharnée et aujourdui il voit le jour .

Un aquarium cylindrique qui est classé 3eme au monde après washintong et berlin , 350 enseignes de luxe et prêts-à-porter, cinéma, fontaine musicale, aquarium, parc de jeux, patinoire… un espace de vie plus qu’un centre commercial…

la réalisation ce projet est financé conjointement par le groupe aksal et nesk investment …
crée un total de 5000 emplois direct.

Plus...

Marrakech d'Antan
Voici
 quelques clichets de Marrakech d'autrefois, nous pouvons y reconnaitre quelques endroits comme la fameuse colline derrière le camp Ghoul, le quartier Juif du Mellah, avenue Mohamed 5, la mamounia, ainsi que la célébre Koutoubia, etc...

La villa la plus chère à Marrakech


La maison la plus chère à Marrakech
L'alhambra de Grenade, enregistrée au patrimoine mondiale de l'UNESCO,  est une trace indélébile et célèbre, de la présence musulmane du 8eme siècle jusqu'au 15 eme siècle en Espagne. 
Ce chef d'œuvre architectural a été reproduit aujourd'hui à Marrakech. 
En effet dans la célèbre palmeraie, sur pas loin de 6 hectares, la réplique de l Alhambra de Grenade se dresse avec l empreinte architectural marocaine, zellige, plâtre sculpté, cèdre, etc, travaillée par plus d'un millier d artisans triés parmi les meilleurs au Maroc, dont une majorité fassis. 
L'Alhambra dérivé de l arabe " rouge " ( al Hamra ) en raison de l aspect coloré que prennent  les murs au moment du Maghreb, ( coucher du soleil ), prends tout son sens dans la ville ocre.
Ce monument, bien qu'il soit une réplique coûterait la modique somme de  54 millions d'euros, pas loin de 600 millions de dirhams... 
Je sais pas si elle trouvera preneur, ou alors peut être deviendra t elle un musée accessible au public, ou pourrait être exposé des œuvres d'art de l histoire marocaine, pour le plus grand plaisir des habitants de Marrakech, touristes, et autres mordus de la ville rouge.
Soukaina


Le Jardin Majorelle

En 1919 le peintre français Jacques Majorelle (1886-1962) (fils du célèbre ébéniste artiste décorateur Art nouveau Louis Majorelle de Nancy) s’installe dans la médina de Marrakech (alors sousprotectorat français) dont il tombe amoureux des lumières, des couleurs, des odeurs, des bruits, de l’architecture, des habitants, des souks, des kasbahs d’argile …
En 1922 il achète une palmeraie en bordure de celle de Marrakech et en 1931, il fait construire par l’architecte Paul Sinoir sa villa style Art déco d’une étonnante modernité, inspirée de Le Corbusier et du Palais de la Bahia de Marrakech. Il y aménage son habitation principale au premier étage et un vaste atelier d’artiste au rez-de-chaussée pour peindre ses immenses décors.
Amoureux de botanique, il crée son jardin botanique autour de sa villa, structuré autour d’un long bassin central, avec plusieurs ambiances variées, planté d’une végétation luxuriante où se nichent des centaines d’oiseaux. Ce jardin est une œuvre d’art vivante en mouvement, composé de plantes exotiques et d’espèces rares qu’il rapporte de ses voyages dans le monde entier : cactus, yuccas,nénuphars, nymphéas, jasmins, bougainvillées, palmiers, cocotiers, bananiers, bambous … et orné de fontaines, bassins, jets d’eau, jarres en céramique, allées, pergolas …
En 1937 l’artiste crée un bleu outremer à la fois intense et clair : le bleu Majorelle, dont il peint les murs de sa villa, puis tout le jardin pour en faire un tableau vivant qu’il ouvre au public en 1947.
Suite à un accident de voiture, Majorelle est rapatrié à Paris où il disparaît en 1962. Le jardin est alors laissé à l’abandon.
En 1980 Yves Saint-Laurent et son partenaire Pierre Bergé fondent « l’Association pour la Sauvegarde et le Rayonnement du Jardin Majorelle », rachètent la villa atelier et le jardin qu’ils font restaurer et développer dans l’esprit de l’auteur des lieux en faisant passer le nombre d’espèces du jardin de 135 à plus de 300. Ils conservent la partie habitation pour leur usage privé et transforment l’atelier enMusée d’art islamique de Marrakech ouvert au tourisme où ils exposent leur collection personnelle d’objets d’art Islamique du Maghreb, d’Orient, d’Afrique et d’Asie : bijoux, armes, textiles, tapis, boiseries, poteries, céramiques Berbères, toiles et dessins de l’artiste… Décédé le 1er juin 2008, Yves St Laurent y a fait déposer ses cendres.
Aujourd’hui, le jardin, entretenu par 20 jardiniers est devenu une des plus importantes attractions touristiques de Marrakech.

Plus...

Le Samsar

Le SAMSAR,
Qui de la poule et de l’oeuf était le premier ??
Et donc qui du Samsar et de l’agent immobilier est arrivé le premier sur le marché Marocain ?
De mes souvenirs d’enfance, j’ai toujours connu le Samsar, l’homme qui sait tout, connaît tout le monde, fait une
estimation du marché selon son humeur du jour, …, bref une encyclopédie vivante ( ou pour les plus jeunes, le Wikipédia
de l’immobilier marocain)
Le Samsar n’a pas forcement un portefeuille-client , encore moins de contact direct avec les propriétaires, mais telle une araignée,
a tissé sa toile avec à ses extrémités, les gardiens ( a’assas), le garçon de café, les femmes de ménages.
Autrement dit, tout ce petit monde c’est le  » Huggy les bons tuyaux  » du Samsar.
Demandez-lui ce que vous voulez, il ne vous lâchera que lorsqu’il aura trouvé chaussure à votre pieds ( à une taille ou deux près )
et moyennant LA FAMEUSE COMMISSION ( normal puisque tout travail mérite salaire ) . Pour clore le sujet sur la commission,
toute personne lambda court après La commission au Maroc, autrement dit, n’importe quel service doit mener forcement à une com, ce n est pas propre au Samsar, mais c est un autre sujet .
Ces dernières années, les Samsars ont été balayés par des agences immobilières de renommées européennes voir mondiales,
puis des agences locales, qui se sont emparés du marché dans les principales villes marocaines . Le travail est certes plus structuré, avec un suivi, ce qui évidemment rassure les clients d’une part européens mais aussi et surtout les clients marocains .
Mais on ne se débarrasse pas du Samsar aussi facilement, à tel point qu’on le devient aussi, lorsque le marché de l’immo fait grise mine ( en tout agent immobilier marocain qui se respecte, il y a certainement un Samsar qui sommeille : ex : si vous traitez vos contrats au café du coin plutôt qu’à l’agence, c est un signe fort … ) .
En d’autres mots, je pense qu’il est bon de composer avec le Samsar, car il fait partie du décor marocain, et c est entre autres, une raison pour laquelle on ne pourra jamais COPIER-COLLER la société marocaine avec une société européenne ( pour ne pas dire française ). Le Maroc a ses particularités, avec lesquelles il faut se conformer, et c est très bien ainsi .

… A suivre .

AB DEVELOPMENT

Plus...

Capital sur M6 immobilier à Marrakech

​ L’équipe de M6 Capital est venue faire un reportage sur l’immobilier à Marrakech.

Il y a quelques semaines de cela, sollicité par la chaine de télévision M6, j’ai tourné quelques séquences avec des journalistes de l’émission Capital sur M6 (Chaine Française), dont le thème était "l’immobilier low cost".
J

c’est le moment ou jamais d’acquérir votre pied à terre à Marrakech.

Abde Marrakech

Evénements et dates clés - Marrakech 
                                                              COP 22 Marrakech 2016